L'APVF fait entendre la voix des petites villes sur de nombreuses thématiques de société : respect du principe de laïcité, lutte contre le terrorisme, accès au logement, lutte contre les discriminations, gestion des aires d'accueil des gens du voyage, etc.
 
L'APVF s'engage sur toutes les questions intéressant les petites villes

Très tôt, l'APVF s'est positionnée comme une association militante et a développé un travail en faveur de la lutte contre les discriminations en participant avec Le Défendeur des droits, à l'élaboration d'un "cadre de référence pour agir pour l'égalité et contre les discriminations pour les employeurs publics".
L'APVF s'intéresse également de très près aux problématiques relatives au logement, en participant notamment au club des opérations de renouvellement urbain majeures, en échangeant très régulièrement avec les partenaires du logement tels que l'Union sociale pour l'habitat (USH).
 

En 2015, dans le sillage des évènements de janvier, l'APVF a entamé un travail de réflexion autour du Vivre-ensemble et de l'application du principe de laïcité dans les petites villes. 

Les maires de petites villes, placés aux avant-postes des pouvoirs publics dans ce domaine comme dans tous les autres, le constatent : les moments de partage et d’échanges ont tendance à se privatiser, à se fragmenter entre communautés, au détriment du vivre-ensemble. Pire encore, ce sont désormais des principes aussi fondamentaux que l’égalité des sexes, la liberté d’expression ou la laïcité qui sont contestés ouvertement et quotidiennement. Ainsi les fragmentations sociales se généralisent, en même temps qu’elles s’approfondissent à la faveur des discriminations et des mécanismes de relégation qu’engendre la crise économique.

Photo : intervention de Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur devant les maires de petites villes lors des Assises de Paimpol

Dans cette perspective, l'APVF a souhaité établir un diagnostic de l’application du principe de laïcité et recenser les initiatives prises concernant le Vivre-ensemble dans les petites villes. Les conclusions de cette enquête ont été remises à cette occasion à Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi qu'à Jean-Louis BIANCO, Président de l'Observatoire de la laïcité qui ont tous deux souligné la qualité du travail effectué.

Cette enquête, qui s’appuie sur les témoignages de près de 200 maires, a permis de constater qu'en dépit des zones d’ombre qui existent sur le plan réglementaire, il existe une bonne compréhension des maires de petites villes des enjeux relatifs à ces problématiques d’éveil à la citoyenneté, du vivre ensemble ainsi qu’une application apaisée du principe de laïcité. L’APVF a constaté par ailleurs l’émergence de nombreuses initiatives permettant de renforcer le tissu social local. Elle dresse un bilan encourageant des actions conduites par les maires dans les petites villes, souvent à contre-courant des idées reçues. Mais ces outils permettant d'instiller de la cohésion ne seront pas suffisants si les moyens concrets de l’action municipale devaient être remis en cause par l’effet d’une réduction excessive et brutale des concours financiers de l’Etat.

TELECHARGEZ ICI LE DIAGNOSTIC DE L'APVF SUR LE VIVRE-ENSEMBLE ET L'APPLICATION DU PRINCIPE DE LAICITE DANS LES PETITES VILLES