Aménagement du territoire / Urbanisme
|  26/02/2018
communiqué
Réforme ferroviaire : l’APVF prend acte des propos du Premier ministre mais reste vigilante


 

Paris, le 26 février 2018

 

Réforme ferroviaire : l’APVF prend acte des propos du Premier ministre mais reste vigilante

 

L’Association des petites villes de France (APVF) a écouté avec beaucoup d’attention les propos du Premier ministre Edouard Philippe tenus ce jour relatifs au calendrier et la physionomie de la réforme ferroviaire à venir.
 
Elle prend acte avec satisfaction des propos du Premier ministre annonçant qu’il « ne suivrait pas le rapport Spinetta sur les fermetures des petites lignes ». Elle partage nombre de constats énoncés par le Premier ministre concernant la situation alarmante de certaines lignes ferroviaires en termes de vétusté, de retards et d’annulations de train.
 
Cependant, la vigilance reste de mise pour les élus de petites villes, le Premier ministre ayant indiqué qu’il n’y aurait pas de fermetures « décidées de Paris » ce qui laisse supposer que des suppressions pourraient être décidées ou encouragées par les conseils régionaux, au risque pour l’échelon régional d’endosser l’impopularité de telles décisions.
 
En effet, il faut rappeler que le rapport rédigé par Jean-Cyril Spinetta préconise entre autre l’augmentation de la redevance assumée par l’échelon régional pour recourir au réseau ferroviaire, ce qui pourrait à terme aboutir au désengagement et à la fermeture de certaines lignes.
 
La vigilance reste donc de mise pour l’APVF en attente de précision sur cette question, qui rappelle également qu’une concertation étroite avec les élus locaux doit présider à chaque décision impactant l’aménagement du territoire.
 

Téléchargez le communiqué de presse en pdf

 

Contact Presse

André ROBERT, Délégué général - 01 45 44 00 83 - 06 80 84 27 53 -  arobert@apvf.asso.fr   

Matthieu VASSEUR, Chargé de mission - 01 45 44 00 83 - 06 85 85 24 72 - mvasseur@apvf.asso.fr

APVF, 42 Bd Raspail, 75007 PARIS - www.apvf.asso.fr