Aménagement du territoire / Urbanisme
|  15/12/2017
communiqué
Conférence nationale des territoires : pour les petites villes, des mesures intéressantes en faveur de la cohésion des territoires


Paris, le 15 décembre 2017

 

Conférence nationale des territoires : pour les petites villes, des mesures intéressantes en faveur de la cohésion des territoires

 

L’association des petites villes de France (APVF) a participé à la deuxième Conférence nationale des territoires organisée le 14 décembre à Cahors.

Elle était représentée par son 1er Vice-président délégué Pierre Jarlier, Maire de Saint-Flour, qui assure l’intérim d’Olivier Dussopt, Président de l’APVF, nommé au Gouvernement le 24 novembre dernier.

Dans le cadre d’un dialogue constructif et renoué, l’APVF a écouté avec intérêt les propos du Premier ministre insistant sur la diversité des territoires et la possibilité offerte aux collectivités de pérenniser une expérimentation réussie, sans que celle-ci ait vocation à être généralisée au niveau national.

L’APVF prend acte avec satisfaction des annonces du Gouvernement, faites à Cahors, concernant l’encadrement des dépenses des collectivités locales. Même si l’immense majorité des petites villes ne sera pas concernée par le processus de contractualisation visant à encadrer les dépenses de fonctionnement autour d’un pivot à 1,2%, elle prend acte de la volonté d’assouplissement du dispositif annoncée hier par le Premier ministre, de la prise en compte de nouveaux critères tel que le taux de pauvreté, ainsi que de la prise en compte des efforts déjà réalisés les années précédentes.

L’APVF se réjouit particulièrement de la suppression de l’article 24 du projet de loi de finances qui durcissait la « règle d’or » financière des collectivités locales et leurs plafonds d’endettement, ainsi que du renforcement des dotations de solidarité envers les communes les plus déshéritées, adopté par l’Assemblée nationale.

Tous les différents avec l’Etat dans le domaine financier ne sont cependant pas entièrement levés. L’APVF continue notamment de regretter la baisse drastique des contrats aidés qui pénalisera lourdement le secteur associatif, ainsi que le domaine social et scolaire. De même, l’APVF continuera à plaider en faveur de nouveaux dispositifs d’aides à l’investissement local, de nature à combler l’effondrement subi ces quatre dernières années.

Elle accueille avec satisfaction l’annonce par le Gouvernement d’un plan de 5 milliards d’euros pour revitaliser les centre-villes. C’était une demande forte de l’APVF, qui n’a cessé toutes ces dernières années de plaider auprès des gouvernements successifs en faveur d’un plan d’envergure. Elle se réjouit tout particulièrement que les petites villes qui ont une fonction de centralité n’aient pas été oubliées dans le dispositif annoncé et sera vigilante à ce qu’il en soit réellement ainsi.

Enfin, elle suivra avec attention l’effectivité des mesures annoncées par le Premier ministre à Cahors notamment dans le domaine du numérique et de la couverture mobile des territoires. 

 

 

Contact Presse

André ROBERT, Délégué général  - 01 45 44 00 83 – 06 80 84 27 53  arobert@apvf.asso.fr 

APVF, 42 Bd Raspail, 75007 PARIS - www.apvf.asso.fr

Retrouvez ce communiqué de presse au format PDF